Guadeloupe Mariage

Votre part du gâteau !


Le gâteau de mariage est présent dans la cérémonie depuis l’antiquité. Ce n’était pas forcément une pièce montée et la friandise pouvait se présenter sous diverses formes. D’ailleurs, auparavant, chaque région avait sa pâtisserie ! Aujourd’hui, le gâteau est choisi suivant les goûts des futurs mariés : Nougatine, fondant au chocolat, préparations fruitées, toutes les douceurs pâtissières vous seront permises. N’hésitez pas à faire réaliser le gâteau de vos rêves !


Votre part du gâteau !

Quelques conseils pour choisir votre gâteau...

Quand prendre votre décision ?

Ne vous précipitez pas. Le mieux est de choisir votre gâteau en même temps que le traiteur, environ six mois avant le mariage. Un bon pâtissier se doit de vous faire participer à une dégustation. Comparez et goûtez en famille, c'est toujours plus amusant. Le moyen le plus sûr de trouver la perle rare ? Le bouche à oreille, les magazines … ou… notre site Internet !

Vous pouvez aussi demander autour de vous, à vos amies… ou à votre organisateur de mariage si vous en avez un. Ensuite, contactez le pâtissier. Il vous proposera une rencontre afin de discuter de vos goûts en matière d’esthétique et de saveurs. La plupart du temps, il vous fera déguster ses créations pour que vous puissiez prendre une décision éclairée.

Si vous avez un traiteur

Lorsque vous choisissez votre menu, vérifiez que le dessert est bien compris dans le devis. Il serait dommage d'avoir une mauvaise surprise à la dernière minute. Si vous avez une préférence pour un autre pâtissier, vous pouvez également décider de ne pas faire appel aux services du traiteur pour le dessert.

Dans ce cas, n'hésitez pas à négocier le prix du devis et assurez-vous tout d’abord que le pâtissier qui vous plaît sera disponible pour la date de votre mariage.

Puis viendront les mille et une questions : croquembouche, génoise ou gâteau éponge ? A la carotte ou à la vanille ? Crème aromatisée au Grand Marnier ou à la framboise ? Glaçage au sucre ou au beurre ? Devant la liste des décisions à prendre, vous allez certainement vous sentir quelque peu désemparée. Pas de panique : votre pâtissier saura vous guider. Avant tout, il définira vos besoins avec vous, selon le nombre d’invités, le thème de votre mariage et… votre budget.

Petites ou grosses parts ?

Les prix varient en fonction du type de gâteau que vous aurez choisi (par exemple, la pâte d’amandes coûte plus cher que la pâte de sucre) et du niveau de difficulté de la réalisation (dentelle de fin pastillage en guise de décoration ou simples marguerites). En général, le pâtissier vous demandera un acompte à la commande, souvent 10%.

Attention, pensez à la quantité et à la taille du gâteau au moment de passer la commande. Ne faites pas dans la démesure, ne voyez pas trop grand. En général, la majorité des invités n'ont plus vraiment faim au moment du dessert, et vos parts de gâteau, qu'elles soient petites ou grosses, resteront sur vos bras ou dans les réfrigérateurs !

Le gâteau
 
  • Le gâteau est en général une génoise, un gâteau éponge ou un gâteau au beurre. Libre à vous de choisir la ou les saveurs qui vous plaisent : vanille, chocolat, carottes… Vous pouvez même décider de faire des étages aux parfums différents. Qui a dit que vous deviez choisir un gâteau traditionnel ? Pensez à ce qui vous plaît : un tiramisu, un gâteau au fromage, une charlotte…
 
  • Le croquembouche ou pièce montée est une pyramide de petits choux à la crème sur une base de nougatine décorée de sucre filé. C'est un classique en Europe. Vous pouvez également opter pour des petits gâteaux individuels, moins formels, qui ont la cote aux États-Unis.
 
  • Les crèmes : Dans un gâteau traditionnel, comme garniture, vous pouvez choisir une crème au beurre, une crème pâtissière ou une crème fouettée aromatisée (amaretto, café, noisettes, pistaches, fleur d’oranger…), une ganache (au chocolat blanc ou noir) ou une mousse aux fruits.
 
  • Le glaçage : Plusieurs glaçages peuvent recouvrir un gâteau de mariage. La pâte de sucre (ou fondant) est une pâte relativement ferme au fini satiné, qui peut être colorée et découpée afin de créer des formes particulières (par exemple, de la dentelle). La crème au beurre, elle, est plus souple. Elle est aussi utilisée pour faire des décorations. La reine des glaçages ? La pâte d’amandes, bien sûr, qui ajoute un parfum inégalable.
 
  • Les décorations : Il y a deux sortes de décorations pour un gâteau de mariage. Les décorations comestibles et les décorations non comestibles. On peut façonner une variété infinie de formes en pastillage, en pâte d’amandes, souvent colorée et aromatisée au sirop ou à l’alcool, ou en pâte de sucre.
 
  • En saison, des fruits donnent de la fraîcheur (choisissez des fruits entiers et non tranchés, sinon ils tacheraient le glaçage). On peut également choisir des fleurs comestibles ou des fleurs cristallisées. Puis, au rayon des éléments de décoration non comestibles, des fleurs fraîches ajoutent une touche de couleur. Attention aux pesticides : choisissez des fleurs bio ! Autres options, les rubans (de satin, de velours, de gros-grain) apportent une touche d’élégance, tandis que les décorations en plastique (colonnes, chérubins, etc.) ajoutent de la fantaisie.
 
  • Le style : Quand il s’agira de choisir l’esthétique de votre gâteau, il sera important d’avoir en tête le thème de votre mariage. Vous pouvez le choisir dans les mêmes teintes que vos éléments de décor. Vous pouvez aussi rappeler sur le gâteau un détail de votre robe (la dentelle, un ruban…). Lors de votre rencontre, votre pâtissier pourra dessiner des croquis qui vous inspirerons sans doute. Il est essentiel de lui communiquer tous les changements qui peuvent se produire, même ceux de dernière minute. Vous avez troqué vos roses pour des gerberas ? Appelez-le, il pourra changer l’apparence du gâteau pour harmoniser pleinement le visuel à votre thème. Pour vous inspirer, feuilletez des livres (votre pâtissier vous en conseillera certainement), des magazines et bien sûr, le portfolio de votre pâtissier. Enfin, le jour du mariage, n’oubliez pas de réserver une place de choix à votre gâteau dans la salle de réception afin que tout le monde puisse l’admirer… avant de le savourer !

Et pourquoi pas deux desserts ?

Pourquoi se limiter à un seul dessert ? Vous pouvez varier les plaisirs et opter pour un combiné. Un premier service, léger, à la fin du repas composé de verrines ou de mignardises et plus tard dans la soirée, une pièce montée. Cette coupure au milieu de la soirée sera très appréciée par les convives, surtout si vous avez prévu qu'ils emportent quelques parts du gâteau.