Guadeloupe Mariage

Maman, Papa, il a fait sa demande !


Vous en rêviez et il l'a fait. Bien sûr, vous avez dit oui ! Reste encore à l’annoncer à vos parents.


Maman, Papa, il a fait sa demande !
Si autrefois c'était le père du jeune homme qui présentait sa demande aux parents de la jeune fille, parfois même sans que celle-ci soit au courant, de nos jours, les choses ont bien changé.

Aujourd'hui, ce sont généralement les futurs époux qui décident de leurs mariage.

Parfois, c'est généralement au fil des discussions que la décision est prise au sein du couple, sans qu'il n'y ait de véritable demande en mariage. Mais rassurez-vous mesdemoiselles, les jeunes hommes restent encore nombreux à faire leur demande en mariage, avec en plus, le traditionnel genou posé à terre.

Maintenant, il va falloir l'annoncer :

  • Si vous vivez déjà ensemble, la façon la plus simple de l’annoncer serait de réunir vos parents et vos beaux parents autour d’un dîner ou d’un déjeuner durant lequel vous leur annoncerez la nouvelle. D'ailleurs, si vous voulez économiser du temps, des dîners, et par là même occasion préserver votre silhouette, organisez un seul et même dîner autour duquel vous réunirez frères, sœurs, parents et intimes.

  • Si vous vivez séparément, ou même chez vos parents, il est d'usage que l'annonce soit faite au domicile des parents de la jeune fille, mais de plus en plus, les futurs mariés optent pour un lieu neutre et en profitent pour l'annoncer à l'occasion d'une sortie au restaurant par exemple, ou durant un rassemblement familial.

  • Vous pouvez aussi choisir de faire connaître la nouvelle chacun de votre coté, mais cette option est déconseillée car celle-ci risquerait de donner lieu à de petits malentendus.

Quoi qu'il en soit, ne prenez pas de décision hâtive, mais soyez sûrs de ce que vous éprouvez l'un pour l'autre. Pour vous y aider, vous pouvez méditer sur cette citation du biologiste et écrivain Jean ROSTAND : "un bon mariage est celui où chacun des époux a la chance de pouvoir tolérer l'intolérable de l'autre"