Guadeloupe Mariage

Deux alliances pour un oui !


Parmi toutes les étapes de la préparation d’un mariage, il en est une qui a une dimension plus solennelle que les autres : le choix des alliances. C’est l’un des rares moments où les mariés peuvent prendre leurs décisions par eux-mêmes, sans être influencés par la famille et les proches…


Deux alliances pour un oui !
La tradition voudrait que les futurs mariés aillent ensemble chez le bijoutier choisir leurs alliances. C’est sans doute durant ce moment qu’ils réaliseront qu’ils s’apprêtent à s’unir… pour la vie !

Portée depuis le XVIème siècle en France à l’annulaire gauche, cette tradition viendrait des Égyptiens qui pensaient qu’une veine reliait ce doigt au cœur : la « Vena Amoris ». Les alliances sont le symbole même du sacrement du mariage. Anneaux, généralement choisi en or, jaune ou blanc, mais de plus en plus en argent, les alliances sont synonymes de l’amour et de la fidélité éternelle entre les deux époux.

Quelles alliances pour les mariés ?

Les bagues des futurs époux ne sont pas obligatoirement identiques :

  • La mariée opte le plus souvent pour trois anneaux entrelacés, ou un jonc serti de diamants.
  • Le marié quant à lui choisit généralement un jonc en or blanc ou jaune.

Mais les goûts évoluant, il y a de plus en plus de choix concernant les alliances…

La gravure

En général, les alliances sont gravées aux prénoms des deux époux et la date du mariage. Mais là encore, les mœurs évoluant, chacun peut y graver ce qu’il souhaite selon son inspiration.

Par exemple :

  • Mélodie et Jules, le 12 décembre 2010
  • M&J Pour la vie
  • Le 12/12/10, pour l’éternité
  • Dans l’alliance de mélodie: à Jules pour la vie
  • Dans l’alliance de Jules: à Mélodie pour la vie

Qui s’en occupe ?

La coutume voulait que ce soit le futur marié qui récupère et qui paye les alliances. Il devait garder ces précieux anneaux jusqu’à la cérémonie et les confier ensuite à l’un de ses témoins. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des enfants d’honneur apporter les alliances sur un petit coussin porte-alliance.

L’échange des alliances

  • S’il n’y a pas de mariage religieux, c’est le maire qui se charge de coordonner l’échange des alliances. Il demandera aux mariés de s’échanger leurs alliances après la prononciation des consentements.

  • S’il y a également passage dans un lieu de culte, le témoin pourra confier les alliances à l’officiant. Après l’échange des vœux, il procédera à la bénédiction des alliances à travers une prière.

  • C’est d’abord à l’homme qu'il revient de passer la bague au doigt de sa fiancée.

Les alliances sont un véritable gage d’amour… Une promesse que l’on fait à l’autre de toujours rester à ces cotés, une alliance éternelle...